Fin de la saison 4 de Big Mouth, expliqué

La série animée hilarante et grossière de Netflix sur les préadolescents en cours de puberté, «  Big Mouth  », est sortie avec une saison 4 charmante, extrêmement réaliste et toujours incroyablement grossière. Les personnages principaux, un groupe de collégiens excités, s’occupent de choses lourdes cette saison. Mais cela ne semble pas lourd parce que la série livre ces thèmes enveloppés dans sa comédie absurde caractéristique qui apporte beaucoup de légèreté aux histoires sans rien perdre de la sensibilité. Dans l’ensemble, la saison 4 de ‘Big Mouth’ donne l’impression que la série, avec ses personnages, grandit un peu. Moins de temps est consacré à des escapades inutilement torrides et plus à des séquences élégamment écrites d’auto-inspection et de réflexion. Voici un récapitulatif résumé de la quatrième saison de 10 épisodes de «  Big Mouth  », avec les subtilités, les nuances et les arcs d’histoire de sa fin satisfaisante expliqués également.

Récapitulatif de la saison 4 de Big Mouth

La saison 4 de «  Big Mouth  » commence là où la saison 3 s’est arrêtée – avec Nick et Jessi partant pour le camp après la grande dispute de Nick et Andrew. Le père d’Andrew renverse son plan de passer l’été loin de la toxicité auto-absorbée de Nick en le forçant à participer également au camp. Le camp d’été est douloureux pour tout le monde. Andrew intimide Nick et devient extrêmement constipé. Nick, peu sûr que les autres garçons voient son corps, arrête de se doucher et se moque de sa puanteur. Jessi a une période énormément embarrassante. Natalie, qui a fait la transition au cours de l’année qui a suivi, se voit poser des questions invasives sur ses organes génitaux par les gars avec qui elle était auparavant copine.

Pendant ce temps, Missy va visiter le côté de la famille de son père à Atlanta et ses cousins ​​plus âgés et cool lui apprennent comment embrasser son côté «noir». Missy obtient le scénario exceptionnel de la saison 4 alors qu’elle se débat avec l’identité raciale et ce que signifie être biracial pour elle. De retour à Bridgeton, Jay et Lola deviennent un couple et c’est étrangement mignon (probablement parce qu’ils sont tous les deux à des niveaux de dégoût).

La huitième année commence avec presque tout le monde en proie à Tito le moustique anxieux, un petit salaud ennuyeux qui surprend les enfants à leurs moments faibles et nourrit leurs peurs et leurs insécurités. Les monstres hormonaux Maury, Connie, Mona et Rick sont également présents, mais la série se concentre davantage sur Tito et, dans une certaine mesure, Depression Kitty en tant que principales bêtes de cette saison. Des personnages comme l’entraîneur Steve et le fantôme de Duke Ellington n’apparaissent que dans quelques épisodes.

Alors que la nouvelle année scolaire commence, Andrew et Nick se rendent compte que peut-être que l’univers ne tourne pas autour d’eux car ils sont rejetés par quelques filles de 7e année pour leur immaturité. Jessi déménage à New York avec sa mère, mais a du mal à s’intégrer dans l’école d’élite académique avancée et commence à sauter pour sortir avec une élève de 9e chaude qui devient son petit ami. Nick devient jaloux du petit ami de Jessi, Michael Angelo, et Maury dit à Connie que c’est parce que Nick aime Jessi. Connie rompt avec Nick parce qu’elle ne peut pas être son monstre hormonal, et Jessi en même temps, s’il y a un conflit d’intérêts. Oldie Rick est réaffecté en tant que monstre hormonal de Nick.

Tout au long de la saison, Matthew a du mal à sortir avec sa famille. Quand il se montre gay devant ses parents, sa mère réagit mal tandis que son papa, en revanche, le prend plutôt bien. Devon enseigne à Missy la «commutation de code» dans un numéro musical tapant au pied. Devon divorce également de Devin parce qu’elle est méchante (et en partie parce qu’elle ne lui donnera pas de branlette). Jay apprend l’art de faire plaisir à une vraie femme (et non à un oreiller) dans une séquence hilarante et merveilleusement créative où Lola guide ses actions et il écoute. À New York, Jessi subit la pression de Michael Angelo pour lui donner une branlette, mais quand elle rit d’être confrontée aux organes génitaux masculins pour la première fois, il la jette sans cérémonie.

Fin de la saison 4 de Big Mouth

Andrew fait face au TOC et à une peur paralysante de mourir qui ne cesse de s’aggraver, tandis que Nick se ferme complètement pour se protéger de son anxiété grandissante. Les parents de Jessi, quand ils découvrent qu’elle saute à l’école, la ramènent à Bridgeton pour vivre avec son père et fréquenter son ancienne école. Jay dit à Lola qu’il l’aime mais est profondément blessé lorsqu’elle ne le répond pas immédiatement. Les deux déclarent une guerre dont on peut très bien s’attendre à ce qu’elle se poursuive dans la saison 5. À Halloween, tous les enfants assistent à une fête de sororité et affrontent individuellement leurs démons intérieurs. Tous trouvent une paix relative, sauf Nick, dont l’âme se déplace lorsque son corps est pris en charge par son alter-ego diabolique. Nick, avec l’aide et le soutien de ses amis, reprend son corps en embrassant toutes les pires parties de lui-même et en éliminant ainsi l’alter-ego diabolique. Gratitoad enseigne au gang le pouvoir de guérison de la gratitude. Comme Jessi l’admet, être reconnaissante pour les choses (et les personnes) qu’elle a contribue à réduire considérablement son anxiété.

Problèmes de santé mentale

L’anxiété et la dépression jouent un rôle important dans la saison 4, faisant avancer la plupart de l’intrigue alors que Tito et Kitty influencent les actions et les décisions des enfants. Jessi n’est pas prête pour des activités sexuelles avancées mais est contrainte d’accepter de donner une branlette après que Tito et Kitty lui aient dit qu’elle doit le faire pour garder son petit ami. Connie n’est pas d’accord avec le plan car Jessi est visiblement mal à l’aise. L’émission capture correctement et dépeint de manière réaliste la spirale qu’une anxiété sévère peut provoquer. La plupart de nos actions découlent de la peur d’être jugé sévèrement ou de la peur d’être ridiculisé. Tito the Mosquito est l’incarnation parfaite de toutes ces peurs qui rongent la psyché non seulement des jeunes adolescents, mais aussi des adultes.

De même, la compulsion obsessionnelle d’Andrew commence mineure, sous la forme d’un rituel de masturbation très spécifique, mais se transforme ensuite en boule de neige en un problème plus important. Son TOC devient si mauvais qu’il commence à se blâmer pour la mort de son grand-père. Lorsque ses parents lui disent que la mort est aléatoire et n’est pas régie par son rituel de masturbation, Andrew développe une peur débilitante de la mort. Nick est incapable de gérer le côté laid de sa personnalité et se retire dans une coquille impénétrable afin de se protéger de la réaction des amis et de la famille. «  Big Mouth  » devient trop réel et trop relatable dans ses représentations de problèmes de santé mentale tels que ceux-ci.

Problèmes d’identité raciale

Missy a peut-être le scénario le plus important et le plus socialement pertinent (pour l’époque actuelle) de la saison 4. Étant l’enfant d’une mère blanche et d’un père noir, Missy a du mal à trouver l’équilibre entre qui elle était et qui elle grandit pour être. Elle ne sait pas comment embrasser son «côté noir», mais avec l’aide de ses cousins ​​et de Devon, elle commence à le comprendre petit à petit. Sa lutte contre l’identité raciale est magnifiquement et respectueusement représentée, se développant lentement tout au long de la saison et culminant avec le passage de l’artiste vocal du personnage de Jenny Slate à Ayo Edebiri. C’est un sujet sensible et impératif et traité comme tel. Le point de vue de Devon sur le «changement de code» donne un aperçu inattendu de la culture oppressive qui oblige les enfants de couleur à modifier leurs manières en fonction des personnes avec lesquelles ils interagissent, juste pour mettre les gens autour d’eux à l’aise. Au lieu d’être simplement eux-mêmes, les enfants noirs doivent faire attention à changer leur personnalité pour s’adapter au moule de la société et il est fou de voir comment la plupart du monde semble être d’accord avec cela. La saison 4 de «Big Mouth» l’appelle avec une séquence de chansons exquise.

Représentation transgenre

Les sujets sensibles tels que le blocage hormonal et la transition de genre sont traités avec une grâce et une élégance surprenantes dans la saison 4 de «Big Mouth». Natalie était un garçon mais se présente au camp comme une fille et ses anciens compagnons de lit sont naturellement confus. Mais au lieu de dissiper leur confusion avec des questions authentiques, les garçons font des remarques désagréables et posent des questions inappropriées et gauches. Les filles ne sont pas meilleures et essaient de pousser Natalie dans ce qu’elles pensent être un «comportement de fille» acceptable. L’histoire de Natalie sur la façon dont elle s’est débarrassée de son monstre hormonal trop enthousiaste et ouvertement masculin par l’utilisation de bloqueurs d’hormones est un génie et s’intègre parfaitement dans le principe général de la série.

Séquences sexuellement informatives

Enfin, «Big Mouth» est encore principalement une émission sur la puberté en cours. Il peut y avoir une absurdité moins obscène et un comportement grossier dans la saison 4, mais la série conserve beaucoup de son humour profane. Il y a cependant un changement de ton subtil, car «torride» passe au second plan et «informatif» vient au premier plan. Des séquences comme Lola apprenant à Jay comment la faire plaisir et Jessi apprenant à utiliser un tampon sont d’une manière fantaisiste informative. Dans l’ensemble, il semble que notre gang préféré de préadolescents en chaleur subisse toujours des changements, tout comme la série.

Lire la suite: Émissions de télévision comme Big Mouth

La fin torturée, expliquée | Synopsis de l’intrigue du film

Réalisé par Robert Lieberman ('D3: The Mighty Ducks'), 'The Tortured' est un film d'horreur-thriller qui tourne autour de parents en deuil, Elise (Erika Christensen)...

Gomorrhe Saison 5: Tout ce que nous savons

Créé par Roberto Saviano, «Gomorrah» (italien: Gomorra) a été créé le 6 mai 2014 sur Sky Atlantic en Italie. Il s'agit d'une série...

Fin sans vue, expliqué | Qu’arrive-t-il à Ellen et Clayton?

«Sightless» est un thriller psychologique de style hitchcockien écrit et réalisé par Cooper Karl, adapté de son court métrage du même nom. Madelaine...

La mort de moi se terminant, expliquée

Dans le film d'horreur-thriller de Darren Lynn Bousman, «Death of Me», un couple en vacances sur une petite île au large des côtes thaïlandaises...

Où est filmé Riverdale Saison 5?

La série télévisée dramatique pour adolescents 'Riverdale' est une torsion sombre sur les personnages d'Archie Comics. Il suit Archie Andrews et ses amis...

Quand Riverdale Saison 5 sortira-t-il sur Netflix?

Le drame pour adolescents préféré de tout le monde, Riverdale, est enfin de retour, et il y a tellement de changements en magasin! ...

The Bold Type Saison 5: Tout ce que nous savons

«The Bold Type» est une série comique-dramatique qui raconte le voyage de trois femmes vivant à New York travaillant pour Scarlet, un magazine fictif...

Legends of Tomorrow Saison 6: Tout ce que nous savons

«DC's Legends of Tomorrow» est une série télévisée de super-héros basée sur les personnages de DC Comics. L'émission est la quatrième série de...

Star Trek: Picard Saison 2: Tout ce que nous savons

Créée par Akiva Goldsman, Michael Chabon, Kirsten Beyer et Alex Kurtzman, «Star Trek: Picard» est une série télévisée dramatique de science-fiction se déroulant 20...

Projet Blue Book Saison 3: Tout ce que nous savons

«Project Blue Book» est éponyme des enquêtes de la vie réelle entreprises pour découvrir la vérité derrière des observations d'OVNI présumées et des événements...